RÉFUGIÉS CHRÉTIENS D’ORIENT AU LIBAN: L’EFFRAYANT PARCOURS DE DANIAL & FANAR

RÉFUGIÉS CHRÉTIENS D’ORIENT AU LIBAN: L’EFFRAYANT PARCOURS DE DANIAL & FANAR
Manial Aleez et Fanar BACHIR, souffrant d'une maladie du rein, couple septuagénaire de réfugiés chrétiens d'Orient dans leur logement de fortune à Beyrouth au Liban

Le couple Danial Aleez, 79 ans et Fanar FRJO BACHIR, 68 ans viennent d’Erbil en Irak.

Danial & Fanar, Chrétiens d’Orient réfugiés au Liban

Ils vivent dans un logement exigu de Beyrouth dans le quartier de DEKWANA, RAJ. Ils paient un loyer mensuel de 500 dollars américains. Danial touche une retraite mensuelle du gouvernement irakien de 400 dollars. Sa sœur l’aide à payer le reste du loyer et aussi le traitement médical. Ils ont le statut de réfugiés du HCR.

Pas même une photo conservée: les Chrétiens d’Orient ont tout perdu en fuyant Daesh

Jusqu’il y a encore 2014 à son départ d’Erbil en Irak, Danial était manager général dans une banque. Ils ont tout laissé une soirée d’aout 2014 trois heures à peine avant l’arrivée de l’EI. Ils n’ont même pas pu conserver des photos de leur vie d’avant en Irak. Ils sont venus par leurs propres moyens au Liban avec leur fille mariée et mère de deux enfants.

Les Nations unies leur versaient une aide mensuelle de 200 dollars puis ont cessé les versements. Les Nations unies les aide encore ponctuellement à financer des soins médicaux. La famille finance le reste ainsi que d’autres compatriotes reconnaissants qui n’ont pas oublié la générosité de Danial lorsqu’il occupait une position enviable dans la société irakienne.

Fanar me présente un petit plateau oriental sur lequel sont posés délicatement des tasses de café et des biscuits. Elle me sourit. Elle s’est bien apprêtée pour la rencontre. Elle est joliment coiffée et revêtue d’un manteau élégant que l’on sent usé par le temps. Elle est digne. Je l’imagine recevant avec grâce ses invités dans sa vie d’avant à Erbil, il n’y a pourtant pas si longtemps, dans ce qui avait du être sa belle demeure.

Danial son époux est aujourd‘hui gravement malade du rein. Trois jours par semaine, il effectue des dialyses dont le coût dépasse leurs maigres ressources. Combien cela pourra-t-il durer ? Ils préfèrent ne pas y penser. Danial a des blessures très sérieuses, treize au total me dit son épouse.

L’absence de réponse à leur demande d’asile aux Etats-Unis et en France

Comme réfugiés chrétiens d’Orient, ils caressent le rêve d’émigrer aux Etats-Unis. Ils ont également fait une demande d’asile à l’ambassade de France il y a 4 mois. Depuis, ils demeurent sans nouvelles. Ils n’ont pas de sponsor en France. Leur fille et l’époux irakien de celle-ci ont également demandé l’asile en France il y a quatre mois.

Fatiguée de cette vie d’errance et d’exil

A bout de nerfs, le verni craque et Fanar me prend dans ses bras. Elle pleure, elle murmure à mon oreille en anglais qu’elle n’en peut plus, elle me dit qu’elle est fatiguée de cette vie d’errance et d’exil qui met sa foi en l’espérance à rude épreuve.

Manial Aleez BACHIR et sa famille, Chrétiens d'Orient réfugiés au Liban
29 Mars 2019: Manial Aleez BACHIR, réfugiée avec sa famille au Liban, Chrétiens d’Orient

Retour à l’histoire principale

Close Menu
Fermer